communiques

telechargements

Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques, Gnenema Mamadou Coulibaly, a reçu le Mercredi 28 mai 2014, à son Cabinet au Plateau,
la délégation sous-régionale du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR). Au cœur des échanges, le retour de près de 4000 exilés ivoiriens vivants au Libéria et la situation de l’apatridie.
Le Représentant du HCR en Côte d’Ivoire, Mohamed Touré, à sa sortie d’audience s’est adressé à la presse en ces termes :
«Nous voulons un accord de principe pour que les refugiés ivoiriens rentrent dans les plus brefs délais. 4000 réfugies ivoiriens du côté du Liberia veulent rentrer.
Malheureusement, l’attaque de Fêtai a mis un frein à cela (…).Nous devons faire en sorte qu’ils reviennent».
Le Garde des Sceaux, Gnenema Mamadou Coulibaly a quant à lui indiqué : «Le HCR nous a informés de l’attente de nos compatriotes désireux de rentrer en Côte d’Ivoire (…) »
«Le Gouvernement prendra à cet effet toutes les dispositions utiles pour répondre à ces attentes pressées » a-t il ajouté.
Quand à la situation de l’apatridie, le Garde des sceaux a annoncé qu’un recensement précis des personnes à risque d’apatridie et des apatrides avérés sera fait, très bientôt
avec l’assistance technique du HCR et de l’Institut national de la statistique (INS), en vue de trouver les solutions idoines.